Les crèches parentales

C’est dans le contexte de mai 1968 que sont créées les premières « crèches sauvages ». Pour pouvoir participer aux manifestations, de jeunes parents décident de prendre en charge eux-mêmes l’accueil de leurs enfants, en se relayant pour assurer les gardes.

Très vite, ces structures improvisées s’organisent et les parents ressentent le besoin de faire appel à des professionnels de la petite enfance pour les aider au quotidien.

A mesure, l’appellation de ces structures évolue, passant de « crèches sauvages », à « crèches parallèles » puis de « collectifs enfants-parents » à « crèches parentales ».
Les crèches parentales sont officiellement reconnues en 1981, comme des lieux de garde où parents et professionnels assurent, en collaboration étroite, l’accueil des jeunes enfants.

Dès cette époque, l’ACEPP (Association des Collectifs Enfants Parents Professionnels) développe une réflexion liée à cette collaboration. Elle crée des outils pour soutenir la création de nouvelles crèches parentales. L’ACEPP compte aujourd’hui une centaine de crèches parentales adhérentes, rien qu’en Ile de France.

Par un décret daté du 1er août 2000, les crèches parentales sont nommées « établissements et services d’accueil à gestion parentale ». Ce décret est une nouvelle reconnaissance et fait rentrer les crèches parentales dans une législation recouvrant l’ensemble des structures petite enfance.

 

La crèche « Les Crocos »

La crèche parentale Les Crocos a été créée en 1983, à l’initiative d’un petit groupe de parents (parmi lesquels : Annick Bourdon, Jean-Marie Marx et France Caujolle) désireux de créer un mode de garde alternatif pour leurs enfants, où ils puissent être « acteurs », soutenir un projet pédagogique réfléchi et échanger avec d’autres familles.
Les Crocos est l’une des plus anciennes crèches parentales de Paris!

Initialement, la crèche se situait rue de la Brèche aux loups (12e), dans un ancien local artisanal réhabilité pour accueillir une quinzaine d’enfants. Deux professionnelles de la petite enfance, dites « permanentes », faisaient également partie de l’association des débuts.

La crèche parentale Les Crocos a ensuite déménagé au 17 rue Dagorno (12e) dans un petit pavillon plein de charme. L’équipe des professionnelles s’est, à mesure, agrandie, tout comme le nombre d’enfants pouvant être accueillis.

L’année de ses 30 ans, en septembre 2013, la crèche parentale Les Crocos s’est installée dans des locaux tout neufs, au 180 avenue Daumesnil (12e).